En Direct

Démarrage de la destruction des 18.000 tonnes de riz avarié

Société

Démarrage de la destruction des 18.000 tonnes de riz avarié

La destruction des 18.000 tonnes de riz en provenance de la Birmanie, jugé impropre à la consommation, et saisies au Port d’Abidjan, le 11 mars 2019 a démarré le 16 avril 2019 au centre de valorisation et d’enfouissement technique de Kossihouen.
Démarrage de la destruction des 18.000 tonnes de riz avarié
Démarrage de la destruction des 18.000 tonnes de riz avarié
Démarrage de la destruction des 18.000 tonnes de riz avarié

L’opération de destruction qui s’étendra sur un mois a été lancée par le ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion des PME, Souleymane Diarrassouba et sa collègue de l‘Assainissement et de la Salubrité, Anne Désirée Ouloto.

«Nous avons mené toutes nos diligences, et ce, conformément à nos textes en vigueur. Nous avons fait quatre analyses contradictoires trois dans des laboratoires nationaux dont un privé et un à l’extérieur. Les résultats sont sans appel. Ce riz est impropre à la consommation », a déclaré le ministre Souleymane Diarrassouba.

Tout en rassurant que la destruction se fait avec les différentes structures concernées notamment le ministère de l‘Assainissement et de la Salubrité, il a précisé que le gouvernement tient à la santé des populations ivoiriennes. Selon lui, le processus de destruction s’étendra sur un mois avec des opérations de 1000 à 500 mille tonnes parfois.

«A partir d’aujourd’hui, nous serons capables d’accepter les 18.000 tonnes ici au centre de valorisation et d’enfouissement technique de Kossihouen pendant une période d’un mois parce qu’il nous a fallu étaler le processus sur la période pour permettre la poursuite de la collecte des déchets dans le district d’Abidjan », a indiqué Anne Ouloto. Les sacs qui contenaient le riz seront aussi incinérés.

Dieudonné Coulibaly


Source: JDE | publié le 17 Avr 2019

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire