En Direct

L’ONG Aline lance une campagne de sensibilisation contre le cancer des enfants

Société

L’ONG Aline lance une campagne de sensibilisation contre le cancer des enfants

Maladie grave encore peu connue des ivoiriens, le cancer de l’enfant cause d’importants dommages. En Côte d’Ivoire, selon les données du ministère de la Santé, on enregistre chaque année, entre 500 et 750 cas de cancer de l’enfant, avec plus la moitié des victimes étant des enfants de moins de 4 ans.
L’ONG Aline lance une campagne de sensibilisation contre le cancer des enfants
L’ONG Aline lance une campagne de sensibilisation contre le cancer des enfants
La journée de sensibilisation de l’ONG Aline a pris fin par une pièce de théâtre des élèves du groupe scolaire de Vitré 2 (Ph AY).

Pour mieux faire connaitre ce mal et sensibiliser les populations ivoiriennes contre cette grave maladie, l’ONG Aline s’active depuis quelques années pour expliquer aux populations comment en  reconnaitre les premiers symptômes. Dans cette optique, elle a organisé le 25 mai dernier dans les villages de Vitré 1 et 2, une campagne de sensibilisation contre cette maladie.

Alain Yapo, président de l’ONG Aline dont la petite sœur est elle-même décédée d’un cancer de l’enfant, a expliqué aux populations les conséquences de cette maladie. « Le cancer de l’enfant est une maladie non seulement mortelle mais dont la prise en charge est coûteuse. C’est pourquoi, j’invite les parents à se rendre dans un centre de santé, en cas de premiers symptômes pour ne pas mettre en danger la vie de l’enfant, mais également pour ne retarder ses études », a-t-il dit.

Il a également indiqué que son organisation apporte un soutien en termes d’accompagnement, mais aussi de réinsertion sociale et éducative pour permettre aux enfants atteints de cette maladie, de reprendre plus facilement le chemin de l’école, une fois guéris.

Pour le docteur Guy Yao, médecin pédiatre au CHU de Treichville, le cancer de l’enfant est une maladie grave qui devient mortelle si elle n’est pas traitée à temps. Les cas les plus fréquents en Côte d’Ivoire, sont, selon lui : le cancer de l’œil, le cancer du sang et le cancer du rein. Il a cependant rassuré les populations que la prise en charge du cancer de l’enfant se fait entièrement en Côte d’Ivoire avec un taux de guérison de plus 80% si le diagnostic est réalisé au plus vite.

La journée de sensibilisation de l’ONG Aline a pris fin par une pièce de théâtre des élèves du groupe scolaire de Vitré 2, un match de gala entre les enfants et un don de matériels et de médicaments aux centres de santé de Vitré 1 et 2.

ARSÈNE YAPI


 


 


Source: JDE | publié le 27 Mai 2019

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire