En Direct

Découverte  :   L’incroyable ville touristique d’Hammamet en Tunisie

VOYAGES

Découverte : L’incroyable ville touristique d’Hammamet en Tunisie

A la faveur d’un séjour en Tunisie à l’occasion de la 11ème conférence internationale sur les énergies renouvelables et l’environnement, nous avons été séduits par la ville balnéaire d’Hammamet située à 60 km de Tunis. Station balnéaire populaire et largement fréquentée, Hammamet se caractérise par une architecture authentique et traditionnelle qui offre à cette ville un charme spécial.
Découverte  :   L’incroyable ville touristique d’Hammamet en Tunisie
Découverte : L’incroyable ville touristique d’Hammamet en Tunisie
Le caractère de ville touristique d’Hammamet en fait une cité particulièrement hospitalière. Ph (Dr)

Considérée comme l’une des principales stations balnéaires de Tunisie, Hammamet est une belle cité à tout point de vue.

Son architecture puisée dans la tradition arabe, ses larges rues bien bitumées et son climat paradisiaque en font un centre touristique de premier plan. La vielle ville d’Hammamet a été complétée au début des années 2000 par la nouvelle cité de Yasmine Hammamet avec ses hôtels impressionnants et particulièrement beaux, ses plages et ses magasins de bord de mer.

Un tour à l’office régional du tourisme de la ville nous a permis d’avoir des informations sur les spécificités de cette cité. La ville est située à l'extrémité nord de la baie d'Hammamet et s'étend sur environ 20 km. Par ailleurs, cette cité d’environ 60.000 habitants se trouve sur une petite péninsule avec une immense plage de sable fin. Les touristes y viennent généralement tout d'abord pour les plages, qui offrent un large éventail d'activités nautiques, plongée, ski nautique, planche à voile, etc...

Outre les plages, la principale attraction d'Hammamet est sa médina, ses mosquées, ses boutiques d'artisans (poteries) et ses hammams. Pour connaitre l'histoire de la ville, le visiteur pourra également  se rendre musée du Folklore dans la médina. La ville est joignable en train à partir de Tunis la capitale pour moins de 10 dinars tunisiens, environ 2.500 FCFA.

 

Une cuisine de qualité

 

Pour l’ivoirien qui se rend à Hammamet, la cuisine ne sera pas un obstacle à son appétit. Il pourra trouver dans les restaurants une panoplie de mets très proches des habitudes culinaires ivoiriennes et classiques. Du riz mais aussi le couscous qui est le plat national qui se cuisine de plusieurs façons, accompagné de sauces légumes avec la viande bœuf ou des amandes, vont satisfaire à coup sûr les palais. Certaines spécificités culinaires, notamment le couscous fait au poisson (spécialité du coin), le couscous aux escargots, le couscous avec la viande de mouton, de boeuf ou de poulet sont tout aussi savoureux. Les fruits de mer et les poissons sont à l'honneur, avec d'autres spécialités tunisiennes telles que la brick à l'oeuf, la pastilla ou le mechouia.

Mais le touriste ivoirien qui s’y rendra pourra aussi être séduit par les soupes de cailles et surtout, les oranges aux saveurs uniques souvent servies pour les desserts. On peut le dire, Hammamet tout comme la Tunisie est riche par sa gastronomie qui offre à la fois, une cuisine à mi-chemin entre les plats typiquement tunisiens, et des mets de la  cuisine française, espagnol et italienne. Ce qui marque également à Hammamet et également dans le pays, c’est la proximité affective entre parents et enfants. Les parents n’hésitent pas, à toutes leurs sorties d’être avec leurs enfants, les couvrant de câlins.

 

Une médina avec des articles divers

 

Pour Belbouba Jalouli, étudiant que nous avons rencontré, ce qui fait la particularité d’Hammamet, ce sont ces lieux de loisirs qui ont gardé tout leur charme authentique. A l’entrée de la médina de la ville, le touriste sera d’abord séduit par ‘’Carthage land’’, un parc d’attraction géant où parents et enfants peuvent s’amuser en toute insouciance. La ville offre elle-même, à presque tous les coins de rue, les balades à chevaux en amoureux ou pour toute la famille. Les wagons pour des balades et autres attractions offrent tous les accessoires pour un tourisme de qualité. La Medina de la ville est un haut lieu du commerce. On y trouve, les boubous, les fameux ‘’jebba’’, les chaussures, les robes, les sacs artisanaux en cuir, le portemonnaie, des tapis et une panoplie d’articles qui marqueront forcement le visiteur. La médina est délimitée par les murs de l'ancienne forteresse, et  concentre un grand nombre de restaurants et d'hôtels ainsi que de nombreux magasins principalement destinés aux touristes. Outre la médina, le touriste pourra visiter le port de la ville et faire des balades en mer à partir de 50 dinars tunisiens, soit environ 13.000 FCFA, histoire de profiter des plages dans un cadre de rêve.

 

Une ville particulièrement accueillante et chaleureuse

 

Le caractère de ville touristique d’Hammamet en fait une cité particulièrement hospitalière. Les actes racistes constatés dans certaines villes du Maghreb sont quasi-inexistants et les populations sont chaleureuses et disent aimer les étrangers.

Les personnes que nous avons rencontrées pendant notre séjour étaient souvent distinguées et nous accordaient une attention toute particulière, avec souvent le sourire, nous questionnant avec une curiosité aimable pour comprendre comment se passait la vie en Côte d’Ivoire. Dans la rue, on pouvait demander son chemin, tous étaient disposés à nous fournir l’information dont nous avions besoin, surtout que nous étions presque les seuls noirs dans la ville. Si à Tunis la capitale, les subsahariens et surtout les ivoiriens ont pu croiser notre chemin, ce ne fut pas le cas à Hammamet. Néanmoins, la ville était chaleureuse et nous nous sommes sentis en sécurité. Nos interlocuteurs nous ont même indiqué que nous pouvions nous promener toute la nuit dans la ville sans risque de nous faire agresser car les autorités mettent un accent important sur la sécurité afin que les touristes soient plus nombreux.

 

ARSENE YAPI, envoyé spécial en Tunisie

Source: JDE | publié le 22 Aout 2017

0 Commentaire(s)

Poster un commentaire